Patrimoine Historique

Les Troglodytes

troglo02

La colline du Baou qui partage Saint-Chamas en deux parties est d’un intérêt exceptionnel pour le touriste et pour l’amateur de curiosités. Cette dernière présente aux géologues une couche tertiaire constituée de safre bleu (argile et sédiments compressés) ce qui est rare en France pour être signalé.


Le pont Flavien

flavien

Le pont Flavien est demeuré l’unique pont reliant Marseille à Arles par la rive nord de l’étang de Berre. Bâti par les romains à l’époque de l’Empereur Auguste vers 10 - 5 avant J.C., il possède bien des détails qui nous permettent d’en retrouver les origines. Le charme de cet édifice tient surtout aux deux arcs qui l’encadrent et qui nous sont parvenus dans un état de conservation remarquable.


L’église Paroissiale

eglise

Construite de 1660 à 1668 par un architecte aixois Pierre Pavillon. Le clocher bâti sur pilotis fut achevé en 1740. La façade, un joyau de style baroque provençal, contraste avec la sobriété de l’intérieur presque nu. La seconde chapelle, à droite de l’entrée, est ornée d’un magnifique retable en mi-relief retraçant des épisodes de la vie de la Vierge : c’est le retable de Sainte-Anne datant du XVe siècle.


Aqueduc du plan ou pont de l'horloge

pontHorloge

Construit entre 1868 et 1869 l’actuel aqueduc, alors appelé « Aqueduc du Plan », mesure 62m de long et 23m de haut. En mars 1902, la municipalité fit édifier sur la pile du milieu de l’aqueduc, une petite tour surmontée d’une horloge. C’est depuis lors que l’aqueduc est appelé « Aqueduc de l’Horloge » ou « Pont de l’Horloge ».


Musée municipal Paul Lafran

musee

Premier hôtel de ville de Saint-Chamas. Il date du XVIIe siècle. Il devient musée en 1959. Restauré en 1983, il accueille aujourd’hui le musée municipal « Paul Lafran » consacré à l’histoire locale.


La porte du Fort

fort

Dernier vestige du mur d’enceinte du Vieux Saint-Chamas elle date du XVe siècle.


Le pont de la Roquette

Ses origines nous sont encore inconnues. Nous savons seulement qu’il fut détruit par une crue de la Touloubre et reconstruit en 1750.


Lavoir du Polygone

lavoir

Lavoir du XVII ème siècle autrefois réservé aux contagieux.


Chapelle notre dame de la Miséricorde (patronne des marins)

chapelle

Elle surplombe l’étang de Berre et le village. Magnifique point de vue. Elle fut célèbre pour ses ex-votos aujourd’hui conservés au musée. La date de sa construction reste inconnue.


Viaduc Saint-Leger

Monument assez exceptionnel de part sa longueur et sa courbe. Il fut construit entre 1843 et 1847 lors de la création de la ligne Paris Lyon-Marseille. Les voûtes sont croisées pour permettre le franchissement de la Touloubre. Il possède 49 arches et mesure 25 m de hauteur (au niveau de la Touloubre).


Ermitage Saint-Leger

Il existait déjà au XVIe siècle. Les notables du village s’y faisaient ensevelir. Détruit en 1845 à cause de la construction du viaduc, il fut reconstruit à l’emplacement actuel. Centre de pèlerinage et de dévotion des habitants, la chapelle a été abandonnée depuis de nombreuses années.


scroll back to top